Paul Sanda : Faux historiques

Eglise Apostolique Templière et Ordre Secret du Temple.

Message à tous ceux, qui sont en relation avec ces deux entités.

 

Page 20 de son livre, "Rituel de guérison par les Archanges", Paul Sanda écrit :

1) Que l'Église Johannite des chrétiens primitifs, se serait nommée "Église apostolique templière gnostique et johannite" en 1812.

Rappelons que Bernard Clément (1831-1911), était le grand primat de l'Église johannite des chrétiens primitifs, jusqu'en 1907, sous ce titre. (1812 > 1907, trouvez l'erreur !!!)

2) C'est en cette même année de 1814, dix ans après sa fondation donc, que l'Église johannite des premiers chrétiens fut reconnue officiellement par le gouvernement français.

Nous pouvons affirmer que la reconnaissance officielle indiquée, est un faux, un de plus.

En effet, nous avons analysé, avec rigueur, les trois bulletins des lois de 1814, reprenant la totalité des lois et décrets édités durant cette période.

Aucune trace de cette reconnaissance, malgré nos recherches méthodiques, alors :

Document secret, tellement secret que le seul en ayant connaissance, serait Paul Sanda ???

En photo, l'une des quelques 1500 pages étudiées pour l'analyse historique de 1814.

Extrait

La résultante de tout cela est que : L’Église Apostolique Templière Gnostique et Johannite, n'est autre qu'une création, pure et simple, de Paul Sanda, en juillet 2010.
Si celle-ci est légale en tant qu'église, cela n'autorise pas Paul Sanda, comme il le fait, de s'autoproclamer et signer, comme étant Bernard Raymond II, successeur de Bernard Raymond (Fabré-Palaprat), ce qui correspond à une usurpation de titre.

Troisième point, n'ayant pas été élu comme Grand Maître, lors du 1er convent, après le réveil de L'Ordre du temple, le 6 décembre 2014, il inventa un nouvel ordre :

L'ordre secret du temple, pour lequel, il déclare être le 59ème Grand Maître, ce qui donnerait à cet ordre plusieurs centaines d'années d'existence, mais là encore aucune trace historique.

Une fois de plus, il joue avec les dates, en prenant ses lecteurs pour des niais.

Pour preuves formelles, il écrit, en se contredisant lui-même par le biais des dates :

Pour etre gm ost

Il précise, en se déclarant 59ème Grand Maître de l'Ordre Secret du Temple, que les obligations pour être Grand Maître, s'appuient sur la règle secrète déclinée du temple et écrit qu'il faut pour cela :

1) La transmission épiscopale de Fabré-Palaprat.

  • Fabré-Palaprat GM 1804 > 1838
  • Règle secrète déclinée du temple avant Jacques de Molay (1314)

Trouvez l'erreur !!!

2) Etre patriarche de l'EAT

  • Création de l'EAT Juillet 2010 et d'après son faux 1812
  • Règle secrète déclinée du temple avant Jacques de Molay (1314)

Trouvez l'erreur !!!

6) Détenir la succession familiale de l'Abbé Julio

  • L'abbé Julio (1844 > 1912)
  • Règle secrète déclinée du temple avant Jacques de Molay (1314)

Trouvez l'erreur !!!

7) Détenir les archives historiques de l'Eglise (EAT)

  • Création de l'EAT Juillet 2010 et d'après son faux 1812
  • Règle secrète déclinée du temple avant Jacques de Molay (1314)

Trouvez l'erreur !!!

 

Les conditions, que Paul Sanda indique, sont extraordinaires, car en les analysants nous découvrons, qu'ainsi, il est le seul à pouvoir être le Grand Maître.

Cherchez comment cela s'appelle et vous trouverez.

L'ordre secret du temple n'a jamais existé, il n'est que la résultante de son imagination fertile, une forme de compensation, au fait qu'il n'a pas pu être élu Grand Maître de L'Ordre du Temple, réveillé officiellement le 18 mars 2014, alors qu'il était Grand Maître, mais seulement à titre provisoire.

Toutes les dates sont claires et démontrent qu'il faudrait être niais, pour le croire, donc croire à de telles balivernes.

Ce n'est pas parce que l'on est auteur de nombreux livres et plus encore en termes de publication (plus de 500 en 20 ans), que l'on peut écrire n'importe quoi, au mépris strict de l'histoire, mais sans doute, dans son seul intérêt.

Nous disposons également, de plusieurs autres preuves, concernant d'autres faux, de sa part.

Triste vision, mais, toutefois, nous sommes persuadés, que la conscience de chacun, permettra le tri, entre le bon grain et l'ivraie.

 

Tau Larménius

47ème Grand Maître de L'Ordre du Temple

www.lordre-du-temple.com

Patriarche de l'Église Johannite des Chrétiens Primitifs, dite Église Templière.

www.eglise-templiere.com

 

 

 

 

 

 

 

Le 17/06/2015

×